23 novembre 2022 ~ 0 Commentaire

Lecteurs.com – Les 10 livres coups de cœur des lecteurs – octobre 2022

Des découvertes et des idées de lecture dans tous les genres littéraires !

Les 10 livres coups de cœur des lecteurs - octobre 2022

Au cœur de l’automne, et alors que la période des fêtes approche, voici des conseils de lecture soigneusement concoctés par les lecteurs et lectrices de ce site. Il y en a pour toutes les envies et dans tous les univers littéraires, avec un dénominateur commun : le plaisir de lire, de découvrir et de partager.

Merci à toutes et à tous pour ces belles idées de lecture !

  • Les émotions littéraires d’octobre 2022

    • Couverture du livre « Tibi la blanche » de Hadrien Bels aux éditions L'iconoclaste

      Tibi la blanche de Hadrien Bels

      « Grâce à des chapitres courts et un récit rythmé par les dialogues, l’auteur a su nous plonger dans le quotidien d’une jeunesse africaine qui se cherche un avenir. L’atmosphère urbaine est très bien rendue et le récit est à la fois drôle et instructif car bien documenté.
      Un roman attachant qui se lit avec facilité. » Régine.

    • Couverture du livre « Le colonel ne dort pas » de Emilienne Malfatto aux éditions Editions Du Sous Sol

      Le colonel ne dort pas de Emilienne Malfatto

      « Le colonel est un tortionnaire, un bourreau. A le dire ainsi, on peut frémir et décider de refermer le livre. C’est en tous cas, la tentation que j’ai eue, par a priori.
      Et puis, l’écriture de Malfatto m’a emportée jusqu’à la dernière page. Quel raffinement dans l’art d’évoquer l’innommable, plus extraordinaire encore quelle poésie dans l’écriture ! » Catherine.

    • Couverture du livre « Tenir sa langue » de Panassenko Polina aux éditions Editions De L'olivier

      Tenir sa langue de Panassenko Polina

      « Ce premier roman est un véritable coup de cœur !
      L’autrice y dépeint ses déboires avec l’administration française et la justice pour récupérer son prénom d’origine russe. Ses parents ont quitté la Russie pour venir en France où les prénoms sont systématiquement francisés pour faciliter l’intégration… » Joëlle.

    • Couverture du livre « La grosse laide » de Marie-Noelle Hebert aux éditions Des Equateurs

      La grosse laide de Marie-Noelle Hebert

      « La grosse laide ne déroge pas à la « règle » de ces premiers ouvrages qui semblent être publiés pour élaborer le portrait de ses propres souffrances au lecteur. Ici, cela prend tout son sens car la justesse des actions et la nécessité des mots offrent un réconfort certain à celui qui s’y retrouve, un engagement évident à celui que ça révolte et de l’espoir à ceux qui découvrent simplement le passé puis le présent de cette jeune femme. » Marie.

    • Couverture du livre « Les liens artificiels » de Nathan Devers aux éditions Albin Michel

      Les liens artificiels de Nathan Devers

      « Chronique piquée d’humour de ce que le numérique a déjà fait de nos vies, cette histoire extrapole le monde contemporain jusqu’à la dystopie, nous projetant dans le vertige de ces transformations à venir… » Les Lectures de Cannetille.

    • Couverture du livre « Le goûter du lion » de Ito Ogawa aux éditions Picquier

      Le goûter du lion de Ito Ogawa

      « Beaucoup d’émotion, une petite larme m’a échappé, et un sentiment de révolte et d’impuissance face au cancer qui condamne bêtement, aveuglément, désespérément. Pourtant c’est une histoire qui fait du bien.
      À la lecture de ce roman, on se dit qu’on devrait jouir quotidiennement du moment présent… ». Fanfan Do.

    • Couverture du livre « Comme une image » de Magali Collet aux éditions Taurnada

      Comme une image de Magali Collet

      « À dix ans, Lalie n’est pas une enfant comme les autres. À haut potentiel intellectuel, ses références et ses attitudes peuvent déstabiliser.
      Mais quand ses parents se séparent, la petite fille qui a du mal à supporter la situation, pourrait révéler une nature, pour la moins préoccupante et insoupçonnable… » Sophie Songe.

    • Couverture du livre « La baignoire de staline » de Renaud S. Lyautey aux éditions Seuil

      La baignoire de staline de Renaud S. Lyautey

      « Nous sommes à Tbilissi, Géorgie, ex-république soviétique, indépendante depuis 1991. La découverte du corps d’un jeune français, assassiné, amène René Turpin, adjoint de l’Ambassadeur, à accompagner la police dans son enquête…
      Une plume agréable mêlée à une façon subtile de nous intéresser au sort de ce pays qui reste un chaudron en ébullition à la croisée de l’Asie et de l’Europe. » Zazaboum.

    • Couverture du livre « Genre queer » de Rey et Maia Kobabe aux éditions Casterman

      Genre queer de Rey - Maia Kobabe

      « Je recommande cet ouvrage aussi bien pour avoir une vision de la non-binarité que pour comprendre les nombreuses étapes par lesquelles on peut devoir passer pour se comprendre et s’accepter tel qu’on est.
      Les dessins sont doux même quand ils illustrent des choses dures, et toujours très pédagogiques. » Kadeline.

    • Poil de sorcière de Mido

      « Tous les mardis soir, Louise, 10 ans, va chez sa mamie. Elle a toujours été ravie de partager ces moments, mais depuis son entrée au CM2 elle se trouve suffisamment raisonnable pour rester une journée sans personne sur le dos…
      Une histoire originale tout en douceur portée par l’écriture légère de Mido. Les dialogues sonnent juste avec des mots de tous les jours. Ce récit est parfaitement adapté aux enfants de 10/11 ans. » Yves.

Et vous, quels sont vos coups de coeur du moment ?

lecteurs.com

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus