18 janvier 2022 ~ 0 Commentaire

S.A.R.R.A. : une intelligence artificielle, David Gruson, Beta Publisher – Roman d’anticipation assez glaçant…

GrusonMon appréciation : ♥♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Paris, an 2025. Lorsque Marc Heurtin se présente aux urgences avec une forte fièvre et des saignements, le Docteur Baptiste a une intuition : cela pourrait être un nouveau variant du virus Ébola, résistant au vaccin. Ce soupçon est confirmé par les analyses de sang du malade.

Alertées, les autorités pensent qu’il s’agit d’une attaque terroriste s’appuyant sur un virus modifié. Le Général Marquet, directeur du Renseignement militaire convainc alors le Président de la République d’utiliser S.A.R.R.A., une intelligence artificielle encore en cours de test, pour aider au pilotage de la crise et produire un nouveau vaccin en quelques heures, avant que l’épidémie se propage.

Gruson

Le roman a été écrit en 2018, donc avant la crise COVID que nous connaissons, mais il nous projette au sein d’un appareil d’État mobilisé pour répondre à ce genre de situation. Il y ajoute un ingrédient, qui est le cœur de l’anticipation, une intelligence artificielle capable de décider à la place de l’homme et de produire des solutions, y compris des vaccins, dans des délais très courts. Il ne faut donc pas qu’elle se trompe ou se dérègle…

Le résultat est glaçant ! Des vies sont broyées ou sacrifiées dans un but qu’on ne comprendra qu’à la toute fin du livre. On sent quand même que l’auteur a forcé le trait pour les besoins de sa démonstration, ce qui a un peu gêné l’ingénieur que je fus…

Le parti pris de la narration, centrée sur les individus et leurs interactions dans une vie quotidienne perturbée par la crise, donne beaucoup de dynamisme au texte. L’écriture est simple et directe, sans fioritures inutiles. On se rapproche presque du texte administratif ou du constat de police…

Le roman se lit donc facilement. La lecture peut toutefois être perturbée par la multitude de personnages, qui apparaissent parfois pour des temps très courts, quelques mots ou quelques phrases, et qu’on a du mal à mémoriser et à positionner les uns par rapport aux autres.

Malgré quelques défauts, un bon roman d’anticipation assez glaçant…

Merci à Babelio et à Beta Publisher de m’avoir fait découvrir l’auteur et le roman.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus