26 septembre 2021 ~ 0 Commentaire

Le silence des gargouilles, Christine de Beauregard, Cairn – Un polar original qui mérite le détour

BeauregardMon appréciation : ♥♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Yann, tailleur de pierre et sculpteur, est retrouvé mort au pied de son échafaudage, à la base des murs de la cathédrale de Bordeaux qu’il contribuait à rénover. L’assassinat ne fait pas de doute : l’échafaudage a été saboté. Mais que faisait-il là au milieu de la nuit et qui pouvait avoir intérêt à sa mort ?

L’enquête conduira la commissaire Guillemette Iribarne dans les milieux de la pierre, du vin, du tourisme et de la politique, aussi glauques que les profondeurs des étangs de la forêt de Gascogne.

S’il doit y avoir une évidence, c’est que Christine de Beauregard a su créer une ambiance !

BeauregardL’intrigue est originale, avec un suspense tout en ombres et douceurs, et un épilogue qui charme, tout en n’évitant pas de casser les œufs de l’omelette (comprenez que les innocents ne le sont peut-être pas tant que ça…).

Les personnages sont attachants, décrits par petites touches, avec leurs côtés sombres et leurs éclairs de lumière.

C’est écrit avec simplicité, sans sombrer dans le simplisme. Le roman se lit donc facilement, sans tomber dans la facilité, et en n’évitant pas de ses poser quelques bonnes questions…

Donc, c’est un polar original, plutôt bien écrit, qui mérite le détour. Il faut vous le dire comment ?

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus