14 juillet 2021 ~ 0 Commentaire

Braco, Jean-Pierre Joubert, La Bouinotte – Un témoignage

JoubertsMon appréciation : ♥♥♥ / 5

Ma Chronique sur Babelio : Né à la fin de la seconde guerre mondiale dans une famille d’artisan boulanger, J.P. Joubert n’est pas très motivé par l’école. Après quelques années de petits boulots, puis le service militaire, il réussit une formation de technicien du bâtiment et s’installe rapidement à son compte pour conserver sa liberté. En parallèle, il s’initie à la pêche, puis à la chasse, et surtout au braconnage…

JoubertN’est pas Maurice Genevois qui veut… Du point de vue littéraire, notre Braco n’est pas un Raboliot ! Nous sommes là face à une collection d’anecdotes qui permettent de cerner partiellement un personnage. Mais à la différence du roman de Genevois, il n’y a pas vraiment de prise de recul sur les conditions de vie dans la région. Il est vrai que la Brenne de Joubert n’est pas la Sologne de Raboliot et que notre Braco chasse pour le plaisir, pas par nécessité.

Il n’y a pas non plus de réelle réflexion sur l’évolution d’un métier, d’une tradition ou d’un mode de vie comme on peut le trouver dans les livres de Pierrick Bourgault que j’ai lus récemment.

Je comprends cependant que ce récit, à l’état relativement brut, puisse intéresser une anthropologue comme Geneviève Bédoucha, qui a préfacé le livre en lui donnant un peu de sens.

À prendre pour ce que c’est : un témoignage.

Merci à Babelio et aux Éditions La Bouinotte de m’avoir fait découvrir ce livre.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus