31 mars 2021 ~ 0 Commentaire

Le dernier message, Nicolas Beuglet, XO Editions – Une déception

BeugletMon appréciation : ♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Mise sur la touche depuis un an après un gros ratage, l’inspectrice Grace Campbell est envoyée par son chef sur l’île d’Iona enquêter sur un crime commis dans un monastère. L’affaire qui peut relancer sa carrière.

L’enquêtrice arrive sur l’île en pleine tempête et doit recueillir seule les premiers indices autour d’un meurtre qui n’a rien de banal, d’autant qu’il semble avoir été commis par l’un des cinq moines qui habitent les lieux. Qui était Anton, la victime, et quels sont les calculs qu’il réalisait dans un cabinet pas si secret que ça ?

Poussées par les nécessités de l’enquête et le besoin d’être enfin reconnue, Grace se laissera entraînée dans les profondeurs de la terre et dans les froids extrêmes du Groenland, où elle retrouvera des sentiments perdus depuis longtemps, l’estime de soi et l’amitié.

beuglet

Commençons cette chronique par les aspects positifs : il y a une vraie intrigue, avec du rythme et des rebondissements ; l’environnement géographique, l’Écosse et le Groenland, est bien exploité (même si cela ne donne pas très envie d’y aller en villégiature…) ; c’est bien écrit et la lecture est fluide. On obtient donc un thriller plutôt agréable à lire ; mais c’est à peu près tout.

L’auteur essaie bien de nous convaincre dans une sorte de postface que tout ce qui est écrit est plausible, mais la ficelle apparaît un peu trop grosse, et surtout comportant trop de nœuds incohérents. Pour ne prendre que trois exemples :

  • Pourquoi une organisation aussi puissante que celle en cause irait elle s’embêter à stocker des cercueils dans des gouffres écossais ? Certes, elle sait qu’il va y avoir beaucoup de morts, et on peut faire des profits en vendant des cercueils, mais cela semble bien mesquin et pas à la hauteur des enjeux…
  • Comment Grace Campbell et l’enquêtrice américaine qui l’accompagne peuvent-elles réussir si facilement a retrouver la trace d’un fugitif là ou la puissante organisation a échoué ?
  • Enfin, pour revenir au début de l’intrigue, la somme de coïncidences qui conduisent l’enquêtrice écossaise à devoir se débrouiller seule est telle qu’on n’y croit pas un instant…

Tant qu’à faire, j’aurais préféré que l’auteur force encore plus le trait et verse dans la science fiction…

A près Le cri, que j’avais bien aimé, Le dernier message est pour moi une déception : un livre agréable à lire mais sans intérêt sur le fond…

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus