24 janvier 2021 ~ 0 Commentaire

Fallait pas enterrer un épouvantail, Renaud Talavera, Cairn – Aurait pu mieux faire ; dommage !

talaveraMon appréciation : ♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Frère Armand, né Armand du Pessac, est moine depuis quinze ans à l’abbaye de Vinvieux. Ce matin-là, quand il part voter à Grenade-sur-l’Adour, il n’imagine pas jusqu’où va le conduire sons sens civique.

Cela commence par une banale crevaison de son vélo sur le chemin de halage le long du fleuve. Continuant à pied, il rencontre un pêcheur qui lui offre ses premiers verres de vin, un breuvage auquel il n’est pas habitué. Plus loin, il s’arrête boire un verre d’eau sur un bateau. Tandis que le mari part recharger les réserves d’eau, le moine se fait honteusement draguer par Virginie, l’épouse, qui lui fait boire plusieurs anisettes, et lui arrache la promesse de repasser la voir sur le chemin du retour. C’est donc fin saoul qu’Armand va voter, puis prend le chemin du retour.

Quand on le réveille le lendemain matin dans la porcherie de l’abbaye, il se souvient essentiellement de la nuit torride, sexe et alcools, qu’il a passé avec la tentatrice Virginie.

Mais les gendarmes vont se charger de lui rafraichir la mémoire puisque la trop belle épouse a disparu et qu’on soupçonne le moine de l’avoir assassinée…

talavera

Fallait pas enterrer un épouvantail est le premier roman de Renaud Talavera, un polar humoristique qui brocarde gentiment la religion, représentée par les pensionnaires de l’abbaye de Vinvieux, et la gendarmerie, qui en prend pour son grade.

Laissons de coté l’absence de crédibilité des personnages et de nombreuses situations et un dénouement qui semble un peu précipité, et reconnaissons que l’intrigue est bien amenée et portée par une narration qui ne manque ni de souffle ni d’humour. Ce premier roman aurait donc pu être un succès.

Dommage que le plaisir soit gâché par une très mauvaise correction du texte : le principal enquêteur est tantôt capitaine, tantôt commandant ; la gendarmerie devient commissariat ; une jeune femme se soigne à l’aspirine effervescent car elle est allergique à l’aspirine… Pour ne citer que les exemples les plus marquants. Vraiment dommage !

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus