10 janvier 2021 ~ 0 Commentaire

Croc-Blanc, Jack London, Bibebook – Un classique qu’on lit avec plaisir

croc-blanc-2Mon appréciation : ♥♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Fait rarissime, c’est une femelle qui domine la horde de loups. Elle excelle à piéger hommes et chiens pour alimenter la meute en plein hiver. Elle s’appuie pour cela sur son hérédité : elle est née d’un croisement chien-loup !

Dans la meute, la louve a trois soupirants. Le plus expérimenté finira par évincer les deux autres. Croc-Blanc naîtra de leur union, dans une portée de cinq louveteaux dont il sera le seul à survivre.

Commence alors un long apprentissage de la vie, d’abord à l’intérieur de la caverne où la mère s’est réfugiée. Puis, lorsque le père meurt et que la mère est obligée d’aller chasser pour le nourrir, Croc-Blanc s’aventure à l’extérieur de l’abri, de plus en plus loin, jusqu’à rencontrer les hommes…

Jack London nous conte une belle fable sur la nature, où la force et la résilience de l’animal finissent (presque) toujours par l’emporter sur l’adversité. A quelques exceptions près, l’homme n’est pas présenté sous ses meilleurs angles, ce qui montre bien où vont les affinités de l’auteur. On imagine volontiers qu’il s’identifiait bien en Weedon Scott, l’homme qui arrache le loup à la mort et lui offre une seconde vie en Californie.

Quand on lit la description du développement du louveteau, on peut supposer que Jack London s’est beaucoup documenté sur les loups et les chiens. Il ne me semble pas d’ailleurs que ses descriptions aient été violemment contestées par les scientifiques. La fin du roman m’apparaît néanmoins un peu trop parfumée à l’eau de rose. L’adaptation du jeune loup à la civilisation me semble un peu trop idyllique.

Un classique que l’on lit ou relit avec plaisir.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus