18 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

Humanité et Biodiversité – Plan de relance de l’économie et biodiversité

Friche_route

Le plan de relance du gouvernement a été présenté le 3 septembre 2020 et affiche l’ambition « de construire la France de 2030, […] qui devra être une économie prospère, écologique et humaine » et non pas pour « reconduire à l’identique l’existant en déversant des milliards de subventions, y compris dans des secteurs dont on sait qu’ils ne peuvent plus opérer comme avant ».

De manière globale, le plan intègre quelques mesures ou actions qui sont favorables à la biodiversité et aborde un certain nombre de sujets dont on peut saluer la présence, comme la lutte contre l’artificialisation, la dépollution et la restauration écologique, la gestion forestière durable et son adaptation climatique, ou encore l’agroécologie et le bien-être animal.

Toutefois, elles restent parcellaires, isolées et avec des moyens très limités. Une approche plus globale des enjeux prioritaires d’érosion de biodiversité pour la France et son activité économique auraient probablement fait relever fortement le niveau d’ambition et de moyens et aurait inciter à une évaluation ex ante des impacts pressentis sur la biodiversité de l’ensemble des mesures du plan pour s’assurer qu’une mesure n’est en contradiction avec la lutte contre l’érosion du vivant.

Par ailleurs, l’absence totale de contreparties, notamment environnementale, aux aides, subventions ou financements à destination des entreprises ou organisations n’est pas acceptable. Il faut s’assurer, avec des moyens proportionnés que les transformations des activités, métiers ou business models vers la durabilité soit effective et que le plan de relance ne soit pas simplement un effet d’aubaine pour maintenir une économie du XXème siècle. Pour accompagner la mise en place de l’ensemble des mesures, des moyens dédiés dans les services des ministères ainsi que les agences comme l’ADEME et l’OFB sont nécessaires, mais sont absent du plan ; tout comme les territoires qui sont incontournables dans la transformation de leurs tissus industriels et des modes de vie.

Ainsi, malgré quelques mesures intéressantes, le plan de relance n’est pas à la hauteur des enjeux et fait trop largement l’impasse sur la protection de la biodiversité.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus