24 août 2020 ~ 0 Commentaire

Il ne se passe jamais rien ici, Thierry Covolo, éditions Pneumatiques – Un recueil à lire !

CovoloMon appréciation : ♥♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Second recueil de nouvelles de Thierry Covolo que je lis, après Le plus jeune des frères Crimson. J’y ai retrouvé la qualité d’écriture de l’auteur, fine, alerte et dynamique ; un régal à lire. J’ai également reconnu le goût des grands espaces, même si les lieux sont ici moins fréquemment typés « grands espaces américains ».

Petite nouveauté me semble t’il, l’auteur aborde, par petite touche et sans vraiment les nommer, des sujets de société, par exemples : le viol ou l’homosexualité féminine, avec beaucoup de pudeur ; le monde d’après (l’apocalypse climatique)…

Covolo

  • J’ai beaucoup aimé : La mer pour mon anniversaire ; La traînée de la colline ; Passer au niveau supérieur ; Le premier orage de l’été ;
  • J’ai bien aimé : Une fille avec un nom du nord ; La prochaine fois ; Le voisin de Jo Campo ; Un  petit coq rouge ;
  • J’ai moins aimé : Du lait pour la petite ; Il ne se passe jamais rien, ici.

Un recueil de nouvelles à lire, pour le plaisir, et pour les questions que posent certains textes.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus