15 août 2020 ~ 0 Commentaire

Le collectionneur de figurines, Jean-Luc Nativelle, Le NOIR du VISTEMBOIR – Bienvenue chez Ces gens-là !

NativelleMon appréciation : ♥♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Cher Jean-Luc,

Puisque j’ai commencé une analogie entre la famille dysfonctionnelle de Lucien, ton héros, et celle chantée par Brel dans Ces gens-là, continuons !

Lucien, c’est le narrateur-chanteur de Brel : il porte un regard critique sur un environnement qu’il cherche, et réussit souvent, à manipuler ; mais peu à peu ses fragilités et les fractures de son passé apparaissent (« J’ai jamais tué de chats/…/Ou ils sentaient pas bon »).

nativelle

« L’aîné (Et qui se prend pour le roi) » et « l’autre (Qu’est méchant comme une teigne) », ce sont Sylvain et Vincent, ces deux mâles prédateurs auxquels Lucien s’opposera, directement pour l’un, en biaisant et en imposant ses propres règles du jeu pour l’autre.

« Et puis il y a Frida »… Elles sont deux, Marie et Florence, dont Lucien devrait être amoureux ; mais il ne sait pas, ou ne peut pas, aimer d’amour. Alors il se contente de les accompagner avec une étrange bienveillance, et des intentions qu’on ne découvrira qu’à la fin…

Si je devais d’un mot caractériser ton roman, Jean-Luc, je dirais complexité : celle de la construction de l’ouvrage et de sa structure narrative ; celle des personnages, que tu mets progressivement en évidence. Le résultat est un livre étonnant, original, où l’on craint de tomber sur des incohérences dans les nombreux allers-retours entre 2008-2009 et 2018-2019, mais où tout finit par s’ajuster, comme un beau meuble d’ébénisterie, dans les derniers chapitres qu’on ne parvient plus à quitter avant d’avoir tourné la dernière page.

La qualité de l’écriture qui enrobe les nombreuses zones d’ombre que laisse ton récit donne en permanence envie d’en savoir plus. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un thriller, il y a une sorte de suspense (quelles sont les intentions de Lucien ?) qui monte progressivement, entretenant l’attention.

J’arrête là pour ne pas risquer la flagornerie, espérant avoir donné envie à quelques uns de te lire.

Amicalement.

 

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus