28 juillet 2020 ~ 0 Commentaire

Sévices compris, Michel de Roy – un bon polar à l’écriture trop fade

de RoyMon appréciation : ♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Florian Balmont, libraire, tombe dans le piège tendu par Jessica et Jonathan : il est enlevé et séquestré ; puis étonnamment libéré, sans qu’aucune rançon ait été demandée. La police n’y comprend rien…

Florian fait alors appel à son cousin Rémy de Choli, détective privé, pour mener l’enquête… Ce dernier s’associe à Marc, photographe de presse et demi-frère de Virginie, l’épouse du libraire. L’enquête piétine mais les avertissements, agressions et meurtres s’enchaînent…

Un polar rouge sombre, couleur de l’hémoglobine qui coule beaucoup…

Une intrigue bien ficelée, rythmée par de nombreux rebondissements, dont on comprend vite que les clés sont à chercher dans le passé de protagonistes qui cachent bien leur histoire réelle…

Une narration qui articule passé et présent, qui varie les points de vue, maintenant bien l’intérêt et entretenant le suspense…

Une écriture simple, qui rend la lecture facile. Mais c’est là le point faible du roman, une écriture qui manque beaucoup de richesse, qui paraît trop plate et insipide. La lecture est facile et rapide, mais manque de saveur, comme un plat qui ne serait pas assez épicé… Dommage !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus