28 juin 2020 ~ 0 Commentaire

Une disparition inquiétante, Dror Mishani, Editions du Seuil – Comment écrite un bon polar sur une enquête ratée ?

MishaniMa note : ♥♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Lorsque le commandant Avraham Avraham de la police de Tel-Aviv reçoit Mme Sharabi venue déclarer la disparition d’Ofer, son fils adolescent, il pense d’abord à une fugue. Mais l’absence se prolonge, et le policier doit se résoudre à ouvrir une enquête. Perturbé par ses questions existentielles, il n’y met pas toute la lucidité nécessaire : il accepte sans discuter le témoignage de la famille et ne repère pas le comportement étrange de Zeev, un professeur d’anglais, voisin du disparu à qui il donnait des cours particuliers.

 

MishaniUne disparition inquiétante est un roman policier déroutant : une ambiance pesante ; pas réellement d’action ; très peu de rebondissements ; une construction originale, où le narrateur épouse tantôt le point de vue du policier, tantôt celui du professeur d’anglais dont le comportement en fait très vite, pour le lecteur, le principal suspect ; une analyse psychologique fouillée des personnages (ce qui n’en fait pas pour autant un thriller psychologique).

L’intrigue se déroule dans une ville israélienne, mais cela ne tient qu’à la nationalité de l’auteur. L’histoire est plus universelle, se révélera in fine assez banale, et aurait pu se dérouler dans n’importe quelle ville dont les habitants vivent en anonymes par rapport à leurs voisins.

Un polar étonnant qui ouvre une série.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus