21 mars 2020 ~ 0 Commentaire

Humanité et Biodiversité – Colchique ou crocus ?

Un peu de légèreté ne peut pas nuire en ces temps perturbés.
*****
Colchique_crocus_2

L’air est doux, ni trop chaud, ni glacé. Les arbres sont dénudés, et les feuilles couvrent les herbes, bien jaunes. La lumière pénètre bien jusqu’en sous-bois, et, encore plus, là où les sapeurs-forestiers viennent de débroussailler, pour ouvrir un coupe-feu. Le regard est tout-à-coup accroché par une petite touche rose, là sur le sentier même. On se penche, et une merveille de délicatesse, un vrai bijou : ho, mais il y en a d’autres, là, là, … Du blanc, du mauve, fleurs ouvertes sur un cœur jaune ou or, fleurs fermées en long bouton, etc. … . Mais, que sur le chemin, pas dans l’ombre du sous-bois, ni dans les hautes herbes plus loin.

Incontestablement, habiles, ces merveilles ont choisi leur moment : pas de concurrence, et, comme elles ne sont pas bien grandes (voyons, la hauteur de mon majeur?), elles apprécient donc les pelouses rases.

Bon, nous sommes en septembre, fin de l’été, donc ce sont des colchiques, bien sûr (vous avez tous en tête la petite chanson sur les colchiques dans les prés…). Voire, il y a des crocus d’automne ! Aïe.

Regardons de plus près, accroupi. Celle-ci est bien ouverte. Une tige verte claire, pas de feuille et six sépales imbriquées à la base, mais longs et bien détachées aux extrémités (les pros vous diront : des tépales, dont trois sépales et trois pétales…), avec, jaune citron, six étamines. La flore, que nous avons sortie de la poche, confirme : Colchicum autumnale. Par ici, on l’appelle aussi tue-chien ou tue-loup : pas étonnant, elle est hyper-toxique (pas bonne du tout, même pour le bétail). Cependant, d’autres disent : plante médicinale. Contentez-vous de l’admirer !

Je vous parle, ici, depuis les pentes de la montagne Sainte-Victoire (mais si, celle de Cézanne, à côté d’Aix-en-Provence). Si vous remontez un peu vers le nord, vers les Alpes de Haute-Provence, sur les pas de Giono, ou plus à l’est, dans le parc du Mercantour, peut-être rencontrerez vous une cousine bien rare : le colchique des Alpes (Colchicum alpinum).

Et donc, revenons sur le massif du Concors, juste au nord de la célèbre montagne de Cézanne (mais j’en ai trouvés, il y a peu, sur les pentes d’une colline voisine, la montagne Vautubière), ce début de février, dans un autre sentier, avec la même théorie un peu lâche : quel est donc ce charmant troupeau ? Cette fois-ci, vous avez raison, un crocus. Et même, un crocus remarquable : le crocus changeant, Crocus versicolor (là-haut, dans les Alpes, si proches, ils disent : crocus bigarré). De grandes feuilles fines et lisses, depuis la base. Six tépales allant du blanc légèrement mauve, au violet, veiné de longues stries foncées. Quelle classe ! Au centre, trois étamines d’or rouge, … safran.

Humanité et Biodiversité - Colchique ou crocus ? dans Divers croqus_changeant-petit
Crocus changeant

colchique_-_petit 2020 dans Divers
Colchique

 

 

 

 

Ha, le safran. C’est en effet un crocus, mais, d’automne, et uniquement cultivé, après antique sélection, a priori à partir d’un crocus grec, il y a donc bien longtemps. Et le dit safran vaut son pesant d’or : 150 000 à 170 000 fleurs pour récolter, à partir des stigmates, moins de 1 kg de safran sec, vendu 30 à 40 euros le gramme….

Bon, concluons. A priori, à l’automne, ces fleurs mauves pâles, sans feuille, à six étamines, ce sont nos colchiques si chantés ; et, au sortir de l’hiver, ces belles princesses au cœur d’or, ce sont des crocus. Mais les deux sont des sentinelles des saisons, annonçant la fin de l’été, ou celle de l’hiver. Rares, mais vous ne les raterez pas, au moment où les couleurs d’alentours sont dorées ou argentées, sous un ciel bleu dégagé par une brise, en belles traces distinguées, ici, ou là, dans l’herbe rase.

En savoir plus sur le crocus changeant : « la flore remarquable des Bouches-du-Rhône » (Biotope éditions, 2020)

Tags: ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus