07 février 2020 ~ 0 Commentaire

La reine des pommes, Chester Himes, Gallimard/Folio Policier – Pas à la hauteur de l’original !

HimesMa note : ♥♥♥ / 5

Ma chronique : Je ne vais pas refaire un résumé de ce livre, que j’ai relu en novembre avant de participer à « Un livre, un jour » pour le présenter. Voir ici ma chronique et la vidéo de l’émission.

Ayant découvert à l’occasion de cette émission qu’il y avait une nouvelle traduction du livre, datée du début des années 2000, j’ai eu envie de la comparer à la traduction de 1958 que j’avais entre les mains.

J’aurais peut-être du éviter car c’est une déception : le livre ne perd pas tout son attrait, mais la truculence de Chester Himes a été largement édulcorée : exit les longues descriptions des rues de Harlem ; exit quelques scènes qui n’apportaient pas trop à l’histoire mais tellement à l’ambiance ! Bref, quand la traduction initiale paraît tellement dans le politiquement incorrect (d’aujourd’hui), celle-ci paraît beaucoup trop sage.

HimesJe n’ai que deux conseil à donner :

  • lisez ce livre, qui reste un des premiers pamphlets sur la vie des noirs à Harlem ;
  • allez prospecter chez les bouquinistes et brocanteurs pour dénicher la traduction d’origine !

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus