03 février 2020 ~ 0 Commentaire

Babelio – Un roman coup de cœur des lecteurs Babelio

 
Babelio - Un roman coup de cœur des lecteurs Babelio dans Lectures
« La candeur de l’enfance
pour un roman riche de sens. »
Après Une mère et Tout sur mon chien, Alejandro Palomas est de retour avec une histoire qui peut faire penser à Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer, tant elle est hors norme.
 2020 dans Lectures
C’est l’histoire de Guille… C’est l’histoire d’un petit garçon débordant d’imagination qui voue un amour sans bornes à Mary Poppins. L’histoire d’un père un peu bougon, qui vit seul avec ce fils sensible et rêveur dont il a du mal à accepter le caractère. D’une institutrice qui s’inquiète confusément pour l’un de ses élèves qui vit un peu trop dans ses rêves. D’une psychologue scolaire à qui on envoie un petit garçon qui a l’air d’aller beaucoup trop bien. Quel mystère se cache derrière cette apparence si tranquille, et pourtant si fragile ?

Un roman choral aussi tendre que bouleversant, qui emprunte à l’enfance toute sa sincérité désarmante pour dire l’amour, le vide, le rêve et la puissance de l’imaginaire.

 Babelio
 Lecture
 Roman
« Un roman d’une extrême sensibilité, d’une magnifique poésie, évoquant avec douceur les difficultés d’un petit garçon à accepter les évènements de sa vie qui le dépassent, qu’on ne lui explique pas, et pour lesquels il doit trouver des « passerelles », inventer des scénarios qui lui font peut-être admettre ces drames qui le touchent. Un seul conseil, lisez-le ! » Isa0409 
« L’auteur utilise la candeur de l’enfance, la parole troublée de l’innocence pour signer un roman riche de sens. » CallieTourneLesPages 
« Un roman choral extrêmement touchant sur l’indicible, sur la force d’un petit garçon et la difficulté de se reconstruire quand on n’accepte pas la dure réalité. » Mhfasquel 
« L’écriture est émotionnelle, prégnante et infiniment à sa place. L’imaginaire de Guille nous porte, nous fragilise et devient l’intermédiaire pour dire l’absence, la pudeur, le déni. Guille avec l’innocence de son jeune âge dévoile une gravité qui nous fragmente en mille morceaux. » SophieSonge 
Alejandro Palomas
D’abord traducteur des ouvrages de Gertrude Stein, Katherine Mansfield, Willa Cather ou encore Jack London, Alejandro Palomas devient ensuite journaliste et scénariste ‒ il a été finaliste de nombreux prix littéraires en Espagne.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus