05 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

Préférer l’hiver, Aurélie Jeannin, Harper Collins – Déroutant roman d’une vie brisée…

HiverMa note : ♥♥♥ / 5

Ma chronique sur Babelio : Deux femmes, la mère et la fille, se terrent dans une cabane au fond  d’une forêt. L’une a perdu un fils, l’autre un frère et un fils. Elles se sont coupées du monde et sont revenues vivre là où la vie avait été plus clémente pour elles. Elles tentent d’y survivre, sous la menace de l’hiver et de la forêt, mais ne font que s’enfoncer dans la dépression…

Trois personnages principaux dans ce roman : la mère, la fille, qui est également la narratrice, et la forêt, qui semble ici dotée d’une vie autonome et menaçante, animée par la faune et la flore.

Et beaucoup d’absents : le père, qui les a abandonnées, le frère et le fils décédés, et tous ceux qui ont traversé leur vie d’avant la forêt. Tous ne sont évoqués que par bribes…

hiverL’histoire, une tranche de vie qui n’a pas de fin, qui se termine sur une suite à construire, est racontée du seul point de vue de la narratrice, sans aucun dialogue. Elle ressemble à une longue introspection sur le vécu quotidien éclairée de flash back sur un passé qui semblait plus heureux. Les autres, y compris la mère, n’interviennent qu’à travers les ressentis de la fille.

L’écriture n’est pas facile. Elle n’est pas exempte de poésie, mais semble aussi lourde que la menace de la forêt dans l’environnement des deux femmes.

Un roman déroutant, dont le thème central est la vie brisée d’une femme, écrit en pointillé de sorte qu’on ne comprend pas toujours d’où vient sa dépression, ni ou tout cela nous mène…

Merci à Babelio et Harper Collins de m’avoir permis de découvrir cette auteure et ce roman.

Tags: ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus