15 octobre 2019 ~ 2 Commentaires

Territoires, Olivier Norek, Editions Michel Lafon/Pocket – Saisissante plongée dans les banlieues

NorekMa critique sur Babelio : Trois caïds du trafic de drogue sont assassinés à Malceny, dans le 93. Puis on retrouve Rose, une retraitée, morte d’un arrêt cardiaque ; dans son appartement, un stock de drogue et beaucoup d’argent. Enfin, un adjoint au maire, issu des quartiers, est tué… Pour couronner le tout, la cité s’embrase suite à un contrôle de la police municipale pour le moins maladroit, qui provoque la mort d’un adolescent ; à moins que les politiques ne cherchent à jeter de l’huile sur le feu… Pour le capitaine Coste et son groupe, cela ne fait pas de doute : un nouveau prédateur cherche à s’emparer du territoire et élimine la concurrence ; avec la complicité de Madame le maire ?

Deuxième roman d’Olivier Norek que je lis, après Entre deux mondes que j’avais beaucoup aimé… Plus ancien, Territoires est un polar noir de construction plus classique. On y retrouve la plume alerte et sans fioritures de l’auteur, ainsi que sa capacité à créer une ambiance, ici celle des banlieues du 93 où il a exercé en tant que policier.

Norek

L’auteur nous fait partager le quotidien des flics confrontés à toutes les formes de délinquance et à la porosité entre le monde de la politique et celui des petits trafics. Une porosité qui ici dégénère et débouche sur un déchaînement de violence.

Le trait est sans doute forcé, mais il me semble que les mécanismes qui sous-tendent la plongée dans l’enfer sont bien décrits. On a également plaisir à partager le quotidien d’un groupe de policiers qui, sous la houlette de son chef, a su rester humain dans le stress, oubliant parfois les procédures trop rigides…

Bref, un très bon polar, le second de Norek, qui laisse augurer une belle carrière littéraire, confirmée par le succès de ses deux derniers ouvrages.

2 Réponses à “Territoires, Olivier Norek, Editions Michel Lafon/Pocket – Saisissante plongée dans les banlieues”

  1. Bonjour Michel
    Tu me donnes envie de lire ce bouquin. Comme toi, j’ai beaucoup aimé Entre deux mondes, je suis originaire de Calais et le problème des migrants dans cette ville est décrit avec beaucoup de justesse.

    • Bonsoir Daniel.
      J’ajouterai que j’ai eu l’occasion de rencontrer Olivier Norek lors de la sortie de Entre deux mondes. C’est un mec très sympa qui n’hésite pas à mouiller la chemise. Pour écrire Entre deux mondes, il a passé deux semaines en immersion dans la jungle ; il faut avoir le cran de le faire !


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus