02 octobre 2019 ~ 0 Commentaire

Le coeur salé des Grandes Roches, Florent Massias, Editions Terres de l’ouest – Sympathique introspection

MassiasMa critique sur babelio : La mort de ses grands-parents, chez qui il a passé de merveilleuses vacances, est un choc pour Bastien. Il revoit son enfance aux Grandes Roches, dans le bassin ostréicole de Charente-Maritime, avec Grad »Pa Elie et Grand’ma Judit, avec Guillaume son frère aîné, et avec Toton Paolo, le voisin. Il repense à Constance, la jeune et jolie prof de math qu’il avait réussit à séduire après le bac, avec qu’il y a vécu un fol amour pendant des années, mais qu’il n’a pas su retenir, trop pris par son travail et sa carrière. Va t’il tout renoncer à une forme de confort pour se construire une nouvelle vie ? Vous ne le saurez qu’à la fin !

Ce roman est d’abord un joli conte « du terroir ». On y retrouve tous les ingrédients du genre : la maison de famille, les lieux emblématiques et typés, les liens tantôt forts, tantôt distendus entre les membres de la famille, le voisin qui sert de catalyseur, l’aimée abandonnée…

MassiasMais au delà de l’histoire de famille, Florent Massias nous offre une vraie réflexion sur le sens que nous donnons à notre vie, quand les valeurs de la société (« la réussite » sociale) entrent en conflit plus ou moins larvé avec les valeurs humaines.

Dommage que l’écriture ne soit pas tout à fait à la hauteur : un peu trop de « je » ; parfois un peu trop de détails inutiles ; l’histoire d’un physicien italien disparu dans les années 30 à laquelle on a du mal à adhérer…

Une sympathique introspection dont le texte mériterait d’être un peu condensé.

 

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus