27 septembre 2019 ~ 1 Commentaire

Humanité et Biodiversité – La biodiversité est notre priorité. Et vous ?

Humanité et Biodiversité
LA BIODIVERSITÉ, NOTRE PRIORITÉ
Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon le dernier rapport de l’IPPES, un million d’espèces animales et végétales sont aujourd’hui menacées d’extinction, notamment au cours des prochaines décennies. Une disparition massive et rapide qui n’a jamais eu lieu auparavant dans l’histoire de l’humanité. Et c’est notre avenir qui est directement concerné.
Hubert Reeves - président d'honneur d'Humanité et Biodiversité
Depuis 1976, notre association s’efforce de protéger toutes les espèces animales et végétales menacées. Parce que protéger la Biodiversité, c’est protéger l’avenir de l’Humanité. Aujourd’hui, à travers des actions concrètes comme la multiplication d’Oasis Nature ou le lancement des Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) ou Intercommunale (ABI), Humanité et Biodiversité propose des solutions à portée de chacun(e).
À nos projets sur le terrain s’ajoutent nos actions de plaidoyer auprès des décideurs publics et privés. L’objectif ? La prise en compte de la biodiversité et du réchauffement climatique global dans toutes les décisions et l’adoption de mesures qui ne détruisent pas les écosystèmes fragilisés depuis plusieurs années.
Humanité et Biodiversité - La biodiversité est notre priorité. Et vous ? dans Politique
Sans vous, notre poids dans les instances décisionnelles s’affaiblit, relayant la préservation de la biodiversité au second plan. N’attendons pas 2020 pour nous faire entendre, rejoignez-nous dans notre combat pour l’Humanité et la Biodiversité !
En ce dernier trimestre 2019, nous avons plus que jamais besoin de vous.
Humanité et Biodiversité
94 rue La Fayette
75010 Paris
01 43 36 04 72
Tags: ,

Une réponse à “Humanité et Biodiversité – La biodiversité est notre priorité. Et vous ?”

  1. Dumas Jean-François 17 octobre 2019 à 15 h 55 min

    Bonjour,

    La réalisation d’atlas de la biodiversité communale ou intercommunale est une excellente chose. Pour bien protéger, il faut connaître.

    Deux remarques cependant : « Notre association s’efforce de protéger toutes les espèces animales et végétales menacées. » Lorsqu’une espèce est menacée, il est déjà bien tard pour la protéger.C’est en amont qu’il faut agir ! C’est pourquoi la gestion adaptative que le gouvernement veut instituer concernant la faune sauvage rendant chassable les espèces protégées ou non lorsqu’elles ne sont pas en voie de disparition est un cadeau inacceptable fait aux lobbies de la chasse et de la pseudo-ruralité, notamment aux anti-loups. D’ailleurs les « plans loups » fonctionnent selon ce principe et cette espèce protégée est chassée sans aucune des restrictions imposées par la chasse ordinaire!

    La biodiversité, c’est bien. La naturalité, c’est mieux. Au nom de la biodiversité, les « gestionnaires » de réserves aux statuts divers et quel que soient ces statuts entreprennent trop souvent des travaux qui n’ont rien à envier à ceux des aménageurs pour entraver des processus spontanés et « sauver » une végétation que cette évolution spontanée fait disparaître avec sa biodiversité associée pour la remplacer par une autre. Si cela peut se justifier dans certains cas lorsqu’il s’agit de préserver un agrosystème en voie de disparition à cause du changement dans les pratiques agricoles, il faut aussi profiter de la déprise agricole pour laisser faire la Nature. Le ré-ensauvagement spontané de ces espaces « libérés » de la pression humaine passe par des végétations qui n’ont rien d’aimable aux yeux des humains,simples promeneurs ou gestionnaires : friches impénétrables d’épineux divers par exemple. Ces types de végétations transitoires qu’aucun règlement ne protège sont ceux qui sont les plus menacés d’artificialisation. Si l’on s’insurge lorsque l’on voit des champs de bonne terre menacés par le béton, il n’en va pas de même lorsqu’il s’agit de quelques hectares de « broussailles ». Et pourtant, c’est de ces broussailles que naîtront sans doute une forêt (à nos altitudes et sous nos latitudes)qui sera parfaitement adaptée au milieu et à son climat.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus