09 septembre 2019 ~ 0 Commentaire

Humanité et Biodiversité – Retenues d’eau : la fausse bonne idée du gouvernement contre la sécheresse

A minima, un sujet de débat !
*******************
Publié dans Climat, biodiversité, énergie  le 05.09.19
Bassin_de_r%c3%a9tention_d'eau_-_panoramio

Le ministre de l’Agriculture a annoncé fin août la création d’une soixantaine de retenues d’eau sur le territoire d’ici 2022. Si à première vue cette annonce peut faire preuve de bon sens, elle constitue une fausse solution face au dérèglement climatique.

Notre association avait pourtant formulé des arguments et des propositions pour faire face à la nécessaire adaptation aux changements climatiques dans un communiqué commun à cinq autres associations et fédérations à l’issue des Assises de l’eau, le 28 juin dernier, dont :
- La réduction de la consommation d’eau
- La protection et la restauration écologique de tous les milieux aquatiques
- Le développement de l’agriculture biologique et de l’agroécologie
- Le financement équitable de la politique de l’eau
- Des moyens humains et financiers nécessaires

Les barrages sont « une fausse solution face au dérèglement climatique » et « habituent les agriculteurs irrigants à utiliser plus d’eau que la nature ne peut en livrer« , a déclaré la fédération France Nature Environnement dont notre association est membre. Sans parler de leurs impacts sur la biodiversité aggravés pas les sécheresses en aval.

« Il faut rapidement mettre notre pays en situation de résilience en construisant une nouvelle politique de la sobriété, en restaurant les milieux aquatiques et les capacités d’infiltration des sols pour qu’ils nous aident à ralentir le cycle de l’eau », avons-nous déclaré dans le communiqué commun.

Pour nos associations, « le changement climatique exige une ambition élevée pour l’eau et les milieux aquatiques. Si le Gouvernement veut réellement préparer le pays aux bouleversements majeurs à venir, il doit avoir une place plus affirmée dans la politique de l’eau et prendre des mesures conséquentes sur la protection de la qualité de l’eau et son partage équitable, à commencer par une limitation vigilante des prélèvements dans les milieux. Pour le moment, les annonces prévues par le gouvernement ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux.« 

Document : Pdf20190628_CP_in….pdf

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus