24 juin 2019 ~ 0 Commentaire

Humanité et Biodiversité – Nos paysages remarquables livrés aux bétonneurs ?

Publié dans Infrastructures et aménagement le 21.06.19
Pontdugard

 

Les sites classés français sont protégés depuis 1906 par une loi qui donne au seul Ministère chargé des sites (le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire) le pouvoir d’autoriser de gros travaux. Mais un décret prévoit de transférer ce pouvoir aux préfets de département, pourtant plus exposés aux pressions locales.
Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, la fédération France Nature Environnement (FNE) et plusieurs organisations dont Humanité et Biodiversité condamnent ce projet de décret.

En permettant un contrôle des projets d’aménagement, les sites classés contribuent de façon notable à lutter contre l’artificialisation des sols. Ils participent aussi à la protection et à la reconquête de la biodiversité et notamment à la préservation des habitats et des espèces en zone « Natura 2000 ».

Extraits de la tribune :

  • Qui ne connaît pas le Mont Saint-Michel, le pont du Gard, le massif du Mont-Blanc ou encore les Gorges du Tarn ? Ces monuments naturels et bâtis font partie des 2700 sites français « classés » couvrant aujourd’hui seulement 2% de notre territoire. Les plus prestigieux d’entre eux figurent sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO : lagons de Nouvelle Calédonie, Val de Loire, golfe de Scandola en Corse… La France protège ces espaces remarquables par un « classement » depuis une loi de 1906 : l’objectif est de transmettre ces paysages emblématiques aux générations futures en confiant au ministre chargé des sites le contrôle des travaux qui s’y déroulent.
  • Le Gouvernement souhaite emprunter une tout autre voie : un autre dispositif a été élaboré, transférant l’intégralité de la compétence d’autorisation ministérielle aux préfets de département. C’est une « déconcentration complète » !
  • Les 101 préfets de département ne disposent en effet ni de la stabilité ni de l’expérience ou des moyens nécessaires pour conserver ces joyaux paysagers et sont évidemment beaucoup plus exposés aux pressions locales, politiques ou économiques, tandis que des inégalités de traitement apparaîtront inévitablement entre départements.

Retrouvez la tribune dans sa totalité ci-dessous.

Document : Pdf20190616_Tribu….pdf

Tags: ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus