14 mai 2019 ~ 0 Commentaire

Laurent Joffrin – Libération – Les mensonges souverainistes

Remarque personnelle : quand Laurent Joffrin redevient réaliste !

*****

Libération 13 mai 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique de Laurent Joffrin

Les mensonges souverainistes (suite)

Toujours ce mépris abyssal des souverainistes pour les réalités, surtout quand elles sont chiffrées. Toujours cette manie du mensonge déconcertant qui tient lieu de bréviaire aux populistes.

L’Europe, disent-ils, est coupée des peuples ; la preuve : ils n’en veulent plus. Faux et archifaux. Une enquête Yougov, publiée ce lundi matin par le Figaro avec un consortium de quotidiens européens, en fait la démonstration (encore une fois). Elle concerne huit pays, dont les plus peuplés du continent (la Belgique, la France, l’Allemagne, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, l’Espagne et la Suède).

La réponse des sondés est sans appel : 61% d’entre eux estiment que l’appartenance de leur nation à l’Union européenne est «une bonne chose». Cette moyenne recouvre des disparités : en France, le chiffre tombe à 51% et en Blegique à 55%, tandis qu’il monte à 64% en Hongrie et à 70% en Pologne, pays pourtant affligés d’une majorité politique nationaliste. Même les eurosceptiques sont pro-européens… En tout état de cause, l’appartenance à l’Union est partout majoritaire. Ils sont même plus nombreux (35%) à vouloir transférer plus de compétences à Bruxelles, qu’à souhaiter l’inverse (28%).

L’Europe, poursuivent-ils, est «ultralibérale». Elle est la complice d’une mondialisation inégalitaire, injuste, menée au seul profit de «l’oligarchie». Faux et archifaux. Le Laboratoire sur les inégalités mondiales (de l’Ecole d’économie de Paris) démontre dans une étude que l’UE est la région du monde où les inégalités – toujours fortes – sont combattues avec le plus d’efficacité. En utilisant l’indice de Gini, généralement reconnu comme un bon indicateur des inégalités, ce laboratoire – par ailleurs critique sur le fonctionnement de l’Union – note que l’Europe se trouve en haut de tableau, avec un chiffre moyen de 31, contre 33 en Australie, 34 au Japon, 40 aux Etats-Unis et en Turquie, 46 au Mexique, 62 en Afrique du Sud (plus l’indice est élevé, plus l’inégalité est forte). Seul le Canada égale la performance européenne. Dans ce classement, la France, l’Allemagne et la Pologne font légèrement mieux que la moyenne européenne, derrière les pays scandinaves.

Les inégalités se creusent tout de même ? Certes. Mais nettement moins en Europe. Un seul exemple : depuis 1980, les revenus des 50% de personnes les plus modestes ont augmenté de 37% dans l’Union, alors qu’ils ont stagné aux Etats-Unis. Raison principale : l’existence en Europe de cet Etat-providence dont on dit tant de mal, mais qui limite l’écart entre riches et pauvres. Celui-là même dont les classes dirigeantes voudraient se débarrasser mais que les peuples du continent plébiscitent, en réclamant, dans leur grande majorité, une Europe plus sociale.

C’est la grande faiblesse des nationalistes : ils ne cessent de pilonner l’Union au nom des peuples, alors que les peuples y adhèrent toujours. Pas grave : ce qui compte, ce n’est pas la vérité, c’est le mensonge répété à longueur de temps, qui finit par brouiller les esprits.

LAURENT JOFFRIN
Tags: ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus