06 février 2019 ~ 0 Commentaire

Chair-Ville, Gabriel Henry, éditions Atelier de l’agneau – Irrité !

henryMa critique sur Babelio : Commençons par dire que je dois être un vieux c.. trop classique ! Pour moi, la poésie, c’est des strophes, des vers, des pieds, des rimes… Je n’ai rien a priori contre la versification libre, mais je pense que trop de vers libres tue la poésie, et permet trop de facilité.

Cette petite introduction pour expliquer que je n’ai pas vraiment aimé le recueil de Gabriel Henry, tout en poésie libre, pas toujours en vers… Trop, beaucoup trop pour moi !

J’ai quand même été touché par quelques poèmes, notamment ceux que je cite ci-dessous.

 

henry"La ville la pente

La ville va mourir
elle doit mourir
l'heure ne sera plus au léchage de plaie
..."

"La terre a tremblé

...
le sol s'est mis à nous parler
le sang que pompait la terre
a imprimé sa danse aux murs
..."

"Leçon de choses

J'ai vu des cochons sauvages
butiner des tas d'ordures qui me survivront
à quelques pas d'une eau limpide et froide
..."


 
Tags: , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus