04 janvier 2019 ~ 0 Commentaire

Les soeurs de Pékin, Martin Long, in octavo Editions – Dépaysant

Long Ma critique sur Babelio : L’inspecteur principal Tian Haifeng, veuf, tombe éperdument amoureux de la belle Bao Yu, dont il a fait la connaissance sur une site de rencontre, sur les conseils de son jeune adjoint Jin Yun. Après quelques moi sà filer le grand amour, la belle disparaît au cours d’un voyage à ShanghaÏ. Son cadavre est retrouvé quelques jours plus tard dans son ancienne maison, à Pékin. L’inspecteur principal perd confiance : quel secret  inavouable a pu pousser sa bien aimée à lui mentir sur la destination de son voyage ? Sur le lieu du crime, il découvrira le journal intime de Bao Yu, qui le ramènera près de trente ans en arrière, quand la jeune femme et ses amis étudiants anticipaient une libéralisation du régime chinois qui ne viendra pas, lui procurant autant de pistes pour mener son enquête.

L’histoire est bien ficelée. Elle nous fait découvrir la Chine moderne, en pleine transformation, mais nous entraîne également dans son passé, juste après la mort de Mao, une époque où la jeunesse croyait en de prochains jours meilleurs, qui tourneront au cauchemar. Le suspense est bien construit, avec ce qu’il faut de rebondissements pour entretenir l’intérêt tout au long des 450 pages.

LongLes personnages paraissent crédibles, pour autant qu’on puisse en juger dans un environnement aussi différent du nôtre. Sur deux époques, on retrouve tous les ingrédients d’une vie : l’enthousiasme, l’amour de la vie et l’envie de liberté de la jeunesse ; la violence de la répression ; les pesanteurs bureaucratiques ; les transformations qui tendent à faire disparaître le passé ; etc.

La plume de l’auteur est alerte. Le lecteur aurait pu vite se perdre dans les noms étranges des personnages et des lieux, mais Martin Long a su contourner cet écueil en restant centré sur peu d’individus importants et peu de lieux majeurs.

Au final, un polar comme le les aime : une bonne intrigue, prétexte à nous faire découvrir une ambiance, effleurer une culture très éloignée de la nôtre. Un grand plaisir.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus