08 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

Fondation Jean Jaurès – Le soutien de l’Élysée à Louise Mushikiwabo : un pari risqué et coûteux

Jean JaurèsSuite à l’élection de Louise Mushikiwabo, longtemps ministre des Affaires étrangères du Rwanda, au poste de secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Serge Dupuis s’interroge sur les raisons du soutien appuyé de la France à sa candidature et sur celles qui auraient pu motiver Kigali dans cette démarche.

Une grande partie de la presse française, habituellement plus indulgente à l’endroit du régime de Kigali, s’est émue du soutien apporté par Emmanuel Macron à la candidature de Louise Mushikiwabo, membre éminent du gouvernement rwandais, à la direction de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). L’histoire des relations franco-rwandaises aussi bien que la nature du régime présidé par Paul Kagame amènent effectivement à s’interroger sur les motivations qui ont pu pousser les deux présidents, l’un à souhaiter cette candidature, l’autre à en faire la promotion. S’agissant plus particulièrement d’Emmanuel Macron, il apparaît qu’un pari a été engagé. Nous tenterons d’en identifier la nature et les conséquences.

La note : fichier pdf le-soutien-de-l-elysee-a-louise-mushikiwabo-un-pari-risque-et-couteux

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus