22 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

Dimanche après-midi à la FIAC

Trois principaux constats :

  • beaucoup, beaucoup d’exposants (Galeries) : signe de la vitalité de l’art contemporain.
  • des oeuvres beaucoup plus sages (traduisez : moins trash et provocantes) que lors de ma dernière visite (qui datait un peu).
  • malgré la luminosité de la verrière du Grand Palais sous un éclatant soleil dominical, des oeuvres majoritairement plutôt sombres : beaucoup plus de couleurs sombres et ternes que de couleurs chaudes et lumineuses.

J’ajouterai que certaines des oeuvres que j’ai pu admirer lors des « Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes » de Fontenay-aux-Roses fin septembre auraient tout à fait pu trouver leur place dans l’un ou l’autre des stands. Il faut y croire, les amis !

Quelques oeuvres qui ont attiré mon regard :

Javier Perez - Revelaciones III

Javier Perez – Revelaciones III

Michel Journiac

Michel Journiac

Thomas Bayrle

Thomas Bayrle

 

 

 

 

 

 

 

Thomas Bayrle

Thomas Bayrle

James Metcalf - Blue Hyperbolic Parabolae - 1966

James Metcalf – Blue Hyperbolic Parabolae – 1966

Jean-Paul Riopelle

Jean-Paul Riopelle

 

 

 

 

 

 

 

 

Nobuo Sekine - Phase of Nothingless/Cloth and Stonr - 1970

Nobuo Sekine – Phase of Nothingless/Cloth and Stonr – 1970

Jackson Pollock - Composition with oval forms - 1934-38

Jackson Pollock – Composition with oval forms – 1934-38

Jim Dine - Handling out the Vaccine - 2018

Jim Dine – Handling out the Vaccine – 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Daniet Dewar et Gregory Gicquel - 2016

Daniet Dewar et Gregory Gicquel – 2016

Noël Dolla - Palissade - 1970

Noël Dolla – Palissade – 1970

Bernard Pagès - Trois assemblages bout à bout - 1975

Bernard Pagès – Trois assemblages bout à bout – 1975

 

 

 

 

 

 

 

Tadashi Kawamata - Gesekondu N° 3 - 2016

Tadashi Kawamata – Gesekondu N° 3 – 2016

Pierre Soulage - 2°15

Pierre Soulage – 2015

Antony Gormley - Contain - 2015

Antony Gormley – Contain – 2015

 

 

 

 

 

 

John M. Armleder - Portanas - 2018

John M. Armleder – Portanas – 2018

Kazuo Shiragan - 1964

Kazuo Shiragan – 1964

 

 

 

 

 

 

 

 

Fiac

 

Sinon, je vais intenter un procès (amical) à FIAC Project, qui m’a piqué mon slogan !

Tags: ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus