03 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

Crime au Ferret, Marie-Claude Aristegui, Editions Vents Salés – Assez amusant.

AristeguiMa critique sur Babelio : Eté troublé au Cap Ferret : un ostreïculteur est assassiné, puis une actrice agressée. Enfin, un témoin important se fait molester dans la forêt. L’inspecteur Camdebourde, tout juste descendu de ses Pyrénées pour une affectation à Bordeaux, mène l’enquête, tout en découvrant l’univers si particulier de la presqu’île et ses habitants.

L’auteure mène son intrigue avec lenteur, une lenteur qui sert de prétexte pour nous faire découvrir la presqu’île, son ambiance et ses hauts lieux. Le dénouement, quasi sans surprise, n’est pas le plus important.

Elle nous dresse des portraits savoureux, en forme de clins d’oeil (quels patronymes !), des principaux personnages locaux de l’histoire, parmi lesquels de vrais habitants ont du se reconnaître. L’inspecteur, lui, semble comme égaré dans ce milieu qu’il découvre, mais qu’il se prend peu à peu à aimer.

AristeguiL’écriture est assez légère, facile à lire, malgré quelques maladresses de style.

En conclusion, que dire d’un livre dont l’auteure elle-même m’a écrit qu’elle le trouvait mauvais (raison pour laquelle je l’ai acheté quand je l’ai aperçu au rayon librairie d’un supermarché du coin !) ? Je dirais que les lecteurs qui connaissent le Cap Ferret doivent le lire, comme moi, avec un plaisir un peu amusé, beaucoup d’implicite venant enrichir l’histoire et ses personnages. Je comprends que les autres puissent être déçus.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus