10 juillet 2018 ~ 0 Commentaire

Humanité et Biodiversité – Le plan Biodiversité est marqué par beaucoup de procrastination!

HumanitéPublié dans
le 05.07.18
Logoanes-544

 

L’art de remettre à demain ce que l’on pourrait faire tout de suite.


Interview paru dans « Actualité, Nature et Société »

Courts extraits

Le premier élément de réponse du président de Humanité & Biodiversité c’est qu’il y a dans ce plan un mélange de points nouveaux et de mesures qui étaient déjà annoncées, ou incluses dans des plans précédents. L’annonce du relâcher de deux ourses dans les Pyrénées occidentales, ou de la création d’un parc national en forêt de plaine, par exemple, ne constituent pas des nouveautés ! Il y a tout un travail à faire pour voir ce qu’il y a de réellement nouveau dans ce plan par rapport à des mesures déjà actées.

Ce qui est marquant, c’est l’engagement de l’ensemble du gouvernement, et du premier ministre, et pas seulement du ministère de l’écologie. Et par rapport à la Stratégie nationale pour la biodiversité c’est particulièrement important. La première SNB avait été fortement portée par le gouvernement. Mais pour la deuxième, le silence gouvernemental avait été assourdissant ! Il s’agissait de mobiliser les acteurs de la société civile, mais le gouvernement, lui, était resté très en retrait. Cette fois-ci, au moins, le gouvernement se mobilise ! Mais ses engagements restent parfois plutôt mous : « nous inciterons »… « nous sensibiliserons » et supposent donc une mobilisation d’autres acteurs, qui reste à obtenir…

Ci-dessous l’intégralité des réponses aux trois questions posées à Bernard Chevassus-au-Louis, Président d’Humanité & Biodiversité

Document : fichier pdf Trois_questions_à_Bernard_Chevassus

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus