20 mai 2018 ~ 0 Commentaire

Une Chambre en Inde, Théâtre du Soleil/Cartoucherie – Jubilatoire

Le spectacle commencedès l’entée dans l’avant-salle : Ariane Mnouchkine elle-même contrôle les billets, entre deux bises aux habitués ; « The Grand Bazar Police Security Brigade », en habits des colonies, vérifie les sacs, non sans humour.

IMG_1383[1]

 

Pour mettre le spectateur de suite ans l’ambiance, la salle de restauration est décorée aux couleurs de la pièce.

 

 

IMG_1391[1]

 

Une scène immense accueillera les comédiens, fort nombreux.

Et c’est parti pour près de 4 heures de spectacle (dont 15mn d’entracte), tantôt déjanté, tantôt lyrique, où l’assistante du metteur en scène, promue à la direction d’acteurs et à la création, passera en revue tous les thèmes non-égalitaires du moment pour chercher l’inspiration : la place de la femme dans les différentes sociétés/religions (dont un sketch hilarant sur un dialogue Arabie Saoudite/Islande sur ce thème), l’intégrisme religieux, les attentats, les luttes sociales, etc. ; sans oublier les leçons de théâtre de William Shakespeare et Anton Tchekhov !

IMG_1393[1]

Je retiens particulièrement la performance de Hélène Cinque, double évident d’Ariane Mnouchkine, qui tient la scène durant toute la pièce, ainsi que la scène finale, reprise du « Dictateur » de Charlie Chaplin

Un seul petit regret : quelques longueurs dans les scènes de « Le dérobement de Draupadi » ; dommage.

 

C’était à la Cartoucherie/Théatre du Soleil, Route du Champ de Manoeuvre, Paris 12 (bois de Vincennes) et c’est fini (la dernière est ce soir). Mais ça reviendra sûrement, ici ou en tournée !

Tags: ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus