04 mai 2018 ~ 0 Commentaire

Hunter, Roy Braverman (alias Ian Manook, alias Patrick Manoukian), Hugo-Thriller Editions – Addictif !

Hunter 4Ma critique sur Babelio : Quand Ian Manook devient Roy Braverman, on est transporté de la Mongolie aux USA, dans un bled des Appalaches, Pilgrim’s Rest, sans doute dans un des états du nord-est des USA, Vermont ou New Hamshire, ce n’est pas précisé… (j’ai cherché sur le Net, un village de ce nom existe bien, mais en Afrique du Sud !).
Le style suit. Dans la trilogie mongole, au vivait, sauf exception, au rythme lent des nomades, avec une forme narrative laissant beaucoup de place à la description, au contemplatif. Dans Hunter, premier tome d’une nouvelle trilogie annoncée, c’est l’action qui prime, avec un nombre impressionnant de rebondissements. Les chapitres sont courts (une moyenne de 5 pages par chapitre), les phrases percutantes. Les dialogues sonnent souvent comme des combats de boxe.
On est dans un type d’univers plus connu ; on peut par exemple penser à Craig Jonhson et à son shérif Walt Longmire. Mais ça fonctionne bien, notamment grâce au nombre important de personnages principaux, aux caractères bien trempés et aux multiples zones d’ombre, que Ian/Roy nous fait découvrir par petites touches.
Au final, j’ai été captivé et j’ai lu l’ouvrage presque d’une seule traite, en moins de 24h, ce qui ne m’arrive pas souvent. C’est un vrai compliment pour l’auteur !
Vous pouvez légitimement me demander, après une telle critique, pourquoi je n’ai mis que 4 étoiles sur 5 dans mon appréciation Babelio. Simple : avec Yeruldelgger, Ian Manook racontait de belle façon une histoire intéressante ET faisait découvrir un univers. C’est ce dernier aspect qui m’a manqué avec Hunter…

tous les livres sur Babelio.com

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus