11 mars 2018 ~ 0 Commentaire

Voyage à Jérusalemn – 2nd jour (samedi 10 mars)

Lever assez tôt pour espérer pouvoir aller visiter l’Esplanade des Mosquées. Hélas, quand nous arrivons à l’entrée située près du Mur des Lamentations (la seule utilisable par les non musulmans), une bonne âme nous explique qu’en principe c’est ouvert tous les jours sauf chabbat (un lieu de prière musulman fermé un jour de prière juif, ça fait bizarre non ?) et aussi sauf si ce n’est pas ouvert : « Si vous n’avez pas la tenue et les pouvoirs d’un super héros, vous n’êtes jamais certains de pouvoir y aller » nous expliquera la dame avec un brin d’humour. Déception !

Nous retraversons les ruelles déjà bien fréquentées de la vieille ville pour retourner vers la Porte de Jaffa et la citadelle de David, que nous allons visiter. Au-delà de la citadelle, ancienne forteresse offrant des vues imprenables sur la vieille ville et sa périphérie, c’est aussi un musée retraçant l’histoire de Jérusalem de l’antiquité à la prise de pouvoir des Britanniques en 2017. Très intéressant !

IMG_0920[1]IMG_0923[1]IMG_0924[1]

La visite terminée, nous décidons de parcourir le Chemin de Croix de Jésus (la Via Dolorosa). De là où nous sommes (Porte Jaffa), c’est plus rapide de le faire à contre-sens, en partant du Saint-Sépulcre. Je ne vous dis pas la cohue devant la Basilique, totalement inaccessible ! Dans les ruelles qui constituent la Via Dolorosa, ce n’est qu’une suite de groupes qui vont de station en station, bloquant totalement la circulation des piétons dans leur sens. Nous sommes finalement assez heureux de faire le parcours à l’envers ; ça avance mieux !

IMG_3006-mIMG_0926[1]IMG_3004-m

Nous revenons vars la basilique en empruntant des ruelles moins fréquentées, dont une, l’Aqabat At-Takiyyah, d’aspect peu engageant, nous offrira de très beaux exemples d’architecture mamelouk.

Nous évitons les bars et restaurants attendant trop ostensiblement les touristes devant le Saint-Sépulcre, pour aller déjeuner au Amigo Emil, un petit restaurant recommandé par Le Routard, dans une ruelle derrière la Basilique. Bonne cuisine familiale : poulet cuisiné, servi sur une bonne assiette de riz ; bière palestinienne ; bon expresso. Pas de regret.

Nous décidons ensuite de traverser la vieille ville dans l’autre sens, pour rejoindre la Porte des Immondices (ça ne s’invente pas) où se trouve, à l’intérieur des murs, le Parc Archéologique de Jérusalem, et à l’extérieur, la Cité de David. Hélas, chabatt oblige encore, les deux sont fermés ! Sur le trajet, un point de vue sur le Mur des Lamentations et un premier aperçu de l’Esplanade des Mosquées.

IMG_0928[1]

Nous rejoignons la porte de Jaffa en longeant les rampars qui encerclent, à cet endroit, les quartiers juif puis arménien, avant de rentrer à l’hôtel via une rue piétonne et commerçante, le Mamilla Mall (je sens que nous allons y revenir !), et une placette entourée de restaurants presque tous ouverts malgré le chabbat. Nous allons y revenir ce soir !

IMG_3029-mIMG_3030-m

Changement d’hôtel pour quitter le Palatin, vraiment trop vétuste, et rejoindre le Paamonim, juste à coté. Manifestement, ça vient d’être rénové, dans un style très moderne ; mais ils ont un soucis avec les finitions… Les joints des carrelages de la salle de bain ne sont pas terminés, les taches de peinture sont toujours en poste, la prise de courant pour brancher le mini-frigo est inaccessible (pas en face du trou dans le fond du meuble !), pour ne citer que quelques exemples… La chambre est quand même beaucoup plus accueillante !

Pour le dîner, Caroline opte finalement pour un restaurant de poisson, le Menza : amuse-gueules traditionnels (purées de légume épicées avec du pain), tartare de thon, pâtes aux fruits de mer, kébab de saumon, le tout plutôt copieux et pas franchement donné… La difficulté est de trouver le restau : le GPS de mon iPhone nous l’indiquait 300m plus loin et, malgré une adresse en numéro pair, il est situé côté impair de la rue ! Au N° indiqué, on trouve un coiffeur et un hôtel dans les étages ; les restaurant est sans doute rattaché à l’hôtel, mais ça ne se devine pas…

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus