01 mars 2018 ~ 0 Commentaire

Grand froid (poème)

Grand froid

 Depuis lundi matin, l’air glacé de Russie,
Envahit notre ciel, chassant neiges et pluies.
Le froid s’abat sur nous.
 
Les rayons du levant embrasent la campagne.
La ville se réveille sous un ciel enchanteur.
Adieu nuages sombres.
 
Dans un azur limpide, que plus rien n’obscurcit,
Un grand soleil rayonne ; à nouveau l’astre luit.
La lumière est sur nous.
 
Mais le gel engourdit, comme mal des montagnes,
Les corps et les esprits. Tout vit avec lenteur,
Au doux rythme des ombres.
 
Ou va ma préférence ?
Nuages, pluies ou neiges, imper et parapluie ?
Soleil et froid très sec, manteau, gants et bonnet ?
Dans les deux cas j’hiberne, loin du froid, de la pluie.
Le corps au ralenti, le cerveau déchainé,
J’écrits ! Ma préférence !

Du 26 au 28 février 2018

Tags: ,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus